vendredi 27 décembre 2013

Où est Amy? : Les Apparences, de Gillian Flynn

Systématiquement, après avoir refermé un polar, je me dis que ça suffit, qu'il faut que je passe à autre chose, un genre différent, parce que ça commence à bien faire. Et systématiquement, je me replonge dans un polar. Du coup, ces derniers mois, je n'ai lu quasiment que ça, et dans le lot, il y avait un bon paquet de déchets ou de correct, mais sans plus. Et puis il y en a 2-3 qui se sont démarqués, et ça a été le cas de ce roman de Gillian Flynn.



Les Apparences
Gillian Flynn
Editions Le Livre de Poche

 L'histoire:

 

Ca va faire 5 ans qu'Amy et Nick sont mariés. Jeunes, beaux, ils vivent leur petite vie de couple heureux et branché à New-York. Jusqu'au jour où ils perdent tous les deux leurs emplois et sources de revenus. Nick décide alors qu'il est temps d'aller s'installer dans sa région d'origine, le Missouri. Il y traîne Amy, réticente, pour y ouvrir un bar en compagnie de sa soeur, et s'occuper par la même occasion de sa mère, en fin de vie. Mais après quelques mois de cette vie à la campagne, Amy disparaît, brutalement, mystérieusement. Nick tente alors de découvrir ce qui a bien pu arriver à sa femme.


"Les gens aiment bien s'imaginer qu'ils connaissent les autres : les parents veulent croire qu'ils connaissent leurs enfants. Les femmes veulent croire qu'elles connaissent leurs maris. "


Mon avis:

 

Les Apparences, c'est tout à fait le genre de romans sur lequel il ne faut pas trop en dire. Parce qu'on aurait si vite fait d'en dévoiler trop. Dans ce cas précis, il suffit de s'arrêter au titre pour comprendre que oui, les apprences sont parfois trompeuses, et qu'on risque donc d'être dupé. Pas besoin d'aller plus loin, maintenant il ne reste plus qu'à lire et voir si cette promesse est tenue ou si cette mise en haleine n'était qu'un soufflé trop vite retombé.

Flynn tient sa promesse. Avec son récit à deux narrateurs (d'une part, des extraits du journal intime d'Amy, d'autre part, le témoignage de Nick), elle nous plonge dans l'âme de ces 2 personnages qui semblent si lisses, presque inintéressants de prime abord, mais qui ont en fait tant à nous dévoiler.
Alors au début, ça semble un peu longuet. Le 1er quart du livre est une sorte de mise en situation, on ne sait pas trop où on va, rien ne semble vraiment décoller. Et puis tout se met en place, l'importance de chaque détail est révélée, et on commence à comprendre. Pour mieux être abusé par la suite.

Original, cynique au possible, Les Apparences est une vraie bonne surprise et montre qu'il n'y a pas besoin de l'ombre terrifiante de tueurs en série et autres meurtres sanguinolants pour qu'un polar soit réussi et puisse tenir le lecteur en haleine jusqu'au bout (mais, peut-on vraiment qualifier Les Apparences de polar après tout?). Bien sûr, il n'est pas exempt de défauts: je regrette donc quelques passages qui traînent un peu en longeur et l'absence de charisme des personnages principaux, pour lesquels il m'a été très difficile de ressentir de l'empathie.

Ces petits bémols mis à part, une lecture que je ne peux que conseiller!





Note: 8/10




Salsifi Papillon

3 commentaires:

  1. Un bon roman, ça oui! Il faudrait bien que j'en lise d'autres de l'auteur (Les lieux sombres?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouep, bien envie de le lire celui-là moi aussi! D'autant que l'adaptation ciné va sortir en 2014 (comme celle de "Les Apparences" d'ailleurs), alors je préférerais l'avoir lu avant.

      Supprimer
  2. Aaaah j'avais bien aimé aussi ce thriller. J'avais été complètement prise par l'histoire. Un des rares livres que j'ai vraiment dévoré cette année. J'aime les histoires de manipulation, être déroutée, reconstituer les puzzles.^^ Et effectiment, pas besoin que ce soit sanguinolant pour que ce soit captivant.

    RépondreSupprimer