dimanche 9 décembre 2012

Week-end à la ferme: Le Mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

C'est avec ce court roman que j'ai démarré le challenge "Je t'aime, moi non plus". Encensé par la critique, réputé décalé et plein d'humour, je me suis dit que je débutais avec une valeur sûre.
Et puis, en démarrant la lecture, j'ai eu une furieuse sensation de déjà-vu. Et pour cause, j'avais vu il y a quelques années l'adaptation cinématographique du roman: Grabben i graven brevid. Je l'avoue, j'ai pris un peu peur, tous mes préjugés sur le roman d'amour me sont revenus, car je me suis souvenue de ce film vu entre deux Ingmar Bergman en cours de suédois:


En bref, un truc assez niais, aux protaganistes ultra stéréotypés et plutôt têtes à claques, comme le laisse présupposer l'affiche digne de L'Amour est dans le pré. J'ai donc croisé les doigts pour que le roman soit moins mièvre et plus drôle que la version ciné (pas trop difficile en même temps). Mais passons donc au livre:



(Le mec de la tombe d'à côté... ou pas)
Le Mec de la tombe d'à côté
Katarina Mazetti
Editions Actes Sud

L'histoire:



Depuis le décès de son époux, Désirée, bibliothécaire d'une trentaine d'années, se rend quasi quotidiennement sur la tombe de son défunt mari, plus pour le fustiger que pour le pleurer. Benny, agriculteur, visite quant à lui la tombe voisine, celle de ses parents. Tous deux s'observent, chacun fulminant sur la présence de l'autre lors de leurs moments de recueil. Et puis un jour, ils vont finir par communiquer, à leur manière, et ce sera le coup de foudre. Mais comment concilier leurs univers si différents?

"Et j'étais tombé amoureux d'elle.
Ce n'était pas exactement un déclic. Plutôt comme quand je touche la clôture électrique sans faire gaffe. "

Mon avis:


A vrai dire, j'ai lu ce roman en deux fois, donc je ne vais pas dire le contraire: c'est fluide, distrayant, ça se lit vite. Bonne idée que la différenciation des points de vue des protagonistes, un brin d'humour avec quelques bons mots (au début du moins, après ça tombe vite à l'eau), un poil de cynisme, globalement un style plutôt frais et agréable.

Difficile par contre d'être positive quand on en vient à l'histoire elle-même. Malgré un titre accrocheur qui laisse présager une certaine originalité, l'intrigue est très convenue: on est dans le bon vieux thème vu et revu de la romance entre deux personnes que tout devrait opposer. Soit, si ce n'était que ça. Mais Mazetti en fait trop et tombe dans les clichés faciles (pas autant que dans le film tout de même!). Nous avons donc l'agriculteur bourru qui cherche une femme sachant s'occuper de sa maison, et la bibliothécaire coincée qui sent son horloge biologique s'agiter. Il est aussi compliqué de s'attacher à ces deux protagonistes, paumés, indécis, difficiles à suivre tant leurs états d'âmes et les rebondissements de leur relation semblent incohérents et manquent de crédibilité. Et en y ajoutant un dénouement qui laisse un sentiment d'inachevé et des scènes d'amour plutôt lourdingues, je ne peux qu'exprimer une certaine incompréhension face au succès phénoménal qu'a pu avoir ce livre.

En conclusion, ce premier pas vers le genre de la romance est donc une déception pour moi, et n'est sûrement pas LE livre qui me fera apprécier cette littérature et abandonner mes a priori. Mais je ne désespère pas, prochaine lecture pour ce challenge: Les Amants du Spoutnik d'Haruki Marukami!

 

Note: 3/10


Salsifi Papillon

5 commentaires:

  1. J'ai beaucoup souri en lisant ton billet, c'est sûr, avoir vu le film n'a pas dû t'aider à être très motivée pour le livre! C'est très courageux de ta part de t'y être lancée donc. Pour ma part, j'avais trouvé ce roman sympa mais sans plus. Dommage que mon programme lecture soit chargé en ce moment, sinon je t'aurais suivi pour une lecture commune de Murakami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etant donné que j'ai accumulé un retard monstre dans mes lectures fantasy (et surtout que j'ai très envie de m'y remettre!), je pense que je ne vais pas attaquer le Murakami tout de suite. D'ici là, il sera peut-être possible de reparler d'une éventuelle lecture commune :)

      Supprimer
    2. Oui fais-moi signe quand tu penses t'y mettre, j'essaierai de le lire en même temps.:)

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout ce livre, pourtant d'après ce que tu dit il à l'air populaire... lol Mais le résumé ne me donne pas du tout envie et du coup ton avis non plus lol ^^
    Pour la romance, je lis beaucoup de paranormale, fantastique mais dés fois je tombe sur des très bons Harlequins. Bon c'est vrai que c'est plus "classique" mais parfois c'est bien écrit et on arrive à s'attacher aux personnages et à l'histoire ^^ Et puis, ça permet de changer un peu d'univers et de faire une pause après beaucoup de livres sur les vampires, loups-garous, etc...
    Je te souhaite un bon challenge et je vais te suivre de près ^^
    Bonnes lectures !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!
      A vrai dire, j'en ai rarement marre des vampires et autres créatures plus ou moins horribles ;-)
      Mais oui, je suis sûre qu'il faut simplement que je tombe sur le bon "classique" qui me réconciliera avec le genre. Il doit bien y en avoir dans ma liste, et avec en plus les conseils des autres lecteurs, j'espère bien trouver mon bonheur.

      Supprimer